LA PROGRESSIVITE DE LA MARCHE VERS DIEU

 

On parle de progressivité lorsque quelque chose se fait par degrés, de manière régulière et continue.

Notre planète est composée d’éléments gazeux, liquides et minéraux. Elle est soumise à des forces qui la façonnent et la transforment depuis sa création.

Nous pouvons ainsi constater que sur Terre tout se crée, se développe et se transforme de façon progressive et continue. C’est le cas pour le Minéral, mais également pour le végétal et l’animal qui se développent et se transforment progressivement et continuellement à leurs propres rythme.

Nous devons tout de même faire une distinction entre le minéral, le végétal et l’animal car s’Il est simple de comprendre la création du minéral,  il est impossible de comprendre l’apparition du végétal et de l’animal sur Terre.

 

LE MINERAL

 

 

Le temps, les bouleversements météorologiques, climatologiques et géologiques font partie des éléments naturels qui ont permis la création, la transformation et la progressivité continue de l’évolution de la matière minérale que nous trouvons aujourd’hui sur Terre.

En ramassant une pierre dans un champs, nous pourrions à première vue être amené à croire qu’elle a toujours été là dans cet état de pierre.

Mais il n’en n’est rien car la science nous permet de comprendre que notre planète a été  créée progressivement, commençant à la fusion des éléments de la création de notre étoile « le soleil » puis par d’innombrables bouleversements stellaires et enfin  lors des multiples transformations de la matière en fusion à la création de la terre et au cours de tous ses bouleversements géologiques et ce pendant les milliards d’années de son existence.

Notons néanmoins qu’un cristal de zircon estimé à environ de 4,4 milliards d’années d’existence a été découvert en Australie en 2001. C’est la plus vielle roche connue sur Terre.

Ainsi nous comprenons que le minéral, y compris ce morceau de cristal de Zircon âgé de plus de 4 milliards d’années, a évolué selon son rythme de progressivité  continue partant d’éléments en fusion à la création du soleil et puis au cours du temps et de l’évolution de la planète pour devenir tel qu’il nous apparait aujourd’hui.

La progressivité d’évolution du minéral est soumise à une échelle de temps très longue, mais cette évolution est néanmoins bien réelle et continue.

Le minéral est la matière connue la plus ancienne sur Terre et son évolution est liée à celle de la planète dont elle forme la croute sur laquelle la vie s’est répandue.

Il est à noter le cas des fossiles qui sont le résultat de la minéralisation  au cours des siècles de végétaux ou animaux morts.

Les fossiles sont les miroirs du passé et nous permettent de connaitre et comprendre l’évolution de la vie sur Terre.

 

 

LE VEGETAL

 

 

La progressivité de l’évolution du végétal est très particulière. A la différence du minéral qui est une matière inerte, le végétal est une matière vivante.

Nous abordons ici un phénomène encore inexpliqué par la science qui est le miracle de la vie.

Je vous invite à lire mon livre « Le prêcheur du retour du Roi, Des ténèbres jaillit la Lumière » aux éditions Edilivre, expliquant Dieu, la création et le miracle de la vie.

Bien sûr le monde scientifique a au cours du temps analysé la matière végétale et en connait maintenant tout les fonctionnements jusqu’à celui de la plus petite particule d’une cellule.

La progressivité de l’évolution de la matière végétale est bien comprise et expliquée par la science mais aucun scientifique n’explique de façon plausible ni sa création, ni sa diversité et encore moins son apparition sur Terre.

En fait personne n’a jamais réussi à créer un végétal en partant des matières inertes qui le  composent.

En la matière, la science a simplement permis d’expliquer quels en sont les composants ainsi que les éléments nutritifs et indispensables à la vie végétale.

Le végétal semble bénéficier pour certaines variétés d’une vie quasi éternelle pour autant que les conditions de son existence et les éléments indispensables à sa vie puissent continuer de lui être apportés par la nature et selon ses besoins.

Nous avons ainsi des végétaux vieux de plusieurs centaines d’années, voire de plusieurs milliers d’années et même de plusieurs dizaines de milliers d’années :

Le « Général Sherman » 

Nom d’un séquoia géant, l’un des plus gros jamais recensés, âgé de 2.000 ans.

« Le Vieux Tjikko »

Nom d’un sapin épicéa commun âge de plus de 9 550 ans. Il a été découvert par les chercheurs suédois en 2004 dans le nord de la suède

« Pando »

Nom d’une foret de près de 44 hectares composée d’environ 40 000 troncs  de peupliers clones ( arbres génétiquement identiques)  et reliés à un seul et même système racinaire. Le système pourrait se régénérer ainsi depuis 80.000 ans

 

PROGRESSIVITE DE LA VIE VÉGÉTALE

 

La vie végétale se fait généralement à deux niveaux, une partie en sous-sol « les racines » elles alimentent en substances nutritives  la partie en surface « le tronc et les feuillages »,  qui par la photosynthèse équilibre la nutrition.

Notons qu’il existe des plantes dites parasites. Elles poussent et se développent sur d’autres.

Nous pouvons constater que les végétaux se reproduisent à l’identique et que donc ceux qui existent aujourd’hui sont semblables à ceux qui existaient déjà il y a des milliers d’années.

Certaines espèces sont disparues au cours du temps à la suite des conditions météorologiques et climatiques ainsi que des bouleversements géologiques de la planète.

Contrairement au minéral il n’y a pas, jusqu’à la preuve du contraire, d’évolution, ni de transformation progressive du végétal. Si ce n’est de naitre, vivre, se mettre en phase de sommeil et parfois mourrir pour renaître à chaque fois à l’identique dans un nouveau cycle . Il en est ainsi depuis son apparition sur la Terre.

Parfois certains végétaux meurent en surface mais continuent de vivre sous terre au stade de racines. Néanmoins certaines espèces sont disparues définitivement de la surface de la Terre suite à des bouleversements météorologiques, climatologiques et géologiques de la planète.

Il a noter que des espèces végétales se nourrissent non seulement des substances nutritives du sol et de la photosynthèse mais également de matières vivantes animales.

Ces plantes sont connues sous l’appellation de plantes Carnivores.

 

 

L’ANIMAL

 

 

L’animal est une matière vivante avec une différence très importante de la matière végétale, c’est qu’elle peut se déplacer, s’accoupler pour procréer, vieillir et mourrir définitivement.

La vie animale existe partout sur la Terre, sous la Terre, dans les airs et dans l’eau.

La durée de la vie animale peut être de quelques heures tels que les insectes  « Ephemeroptera »  dont la durée de vie est de quelques heures à une journée tout au plus.

Voir durer plusieurs centaines d’années telle que  « la palourde Ming » dont le plus vieux spécimen avait 507 ans  lorsqu’elle est morte lors d’une analyse scientifique en 2006.

La vie animale se perpétue par la reproduction depuis son apparition sur terre, certaines espèces s’adaptent mieux les unes que les autres aux conditions météorologiques, climatiques et géologiques et ont donc des durées de vies plus ou moins longues.

Nous constatons que de multiples espèces sont disparues de la surface de la Terre victimes des changements des conditions de vie sur des périodes très longues mais d’autres sont disparues de façons très brutales lors de séismes et de chutes de météorites provoquant de fortes hausses et fortes baisses de température.

C’est le cas des dinosaures dont la disparition totale est liée à leurs impossibilités d’adaptation aux conditions de vie sur la Terre qui ont été chamboulées brutalement sur une courte période

 

PROGRESSIVITE DE LA VIE ANIMALE

 

A la différence de la vie végétale qui peut mourrir lors d’un incendie et renaitre par ses racines, la vie animale, elle ne peut revenir à la vie lorsqu’elle meure.

Elle ne peut survivre que par la reproduction et lorsque l’espèce ne peut plus se reproduire, elle disparait et s’éteint définitivement.

La vie animale bien que plus développée et plus autonome que la vie végétale est néanmoins beaucoup plus vulnérable.

Il est très important d’en prendre conscience car des espèces animales disparaissent régulièrement au fil du temps.

Le pire c’est que l’homme est un des facteurs importants de ces disparitions définitives d’espèces animales telles que le « Dodo » dont l’espèce s’est éteinte totalement à cause de l’homme il y a environ 350 ans.

Les végétaux et les animaux bien que pouvant avoir des durées de vies très longues pour certaines espèces sont malgré tout menacées par l’existence de l’homme qui détruit la nature, la faune et la flore à grande échelle et condamne de fait les espèces les plus vulnérables.

 

 LA PROGRESSIVITE DE L’EVOLUTION

 

Nous comprenons que le minéral est lié à la Terre dont il est issu et suit une progressivité d’évolution très lente au fil des transformations géologiques de la croute terrestre et des éléments en fusion dans le manteau terrestre.

Nous comprenons également que le végétal est une matière vivante qui est composée comme chaque chose sur Terre des matières inertes et minérales (dont elle se nourrit en partie) . Mais sa création et sa vie ne proviennent nullement des transformations géologiques de la croute terrestre, ni de la fusion des éléments.

Des hypothèses scientifiques expliquent que des longs processus de transformations auraient changé de la matière inerte et minérale en matière végétale vivante.

Ceci est aussi absurde que ces scientifiques sont intelligents ce qui est un réel dilemme!

Comprenons bien que s’ils avaient raison nous aurions chaque année des milliers de nouvelles espèces végétales …! 

La vie végétale a une évolution et une progressivité dans la constance de son état ancestrale qui se régénère par les racines et se multiplie  périodiquement par ses fruits.

Si l’apparition de la vie végétale sur la Terre est inexplicable, la vie animale l’est encore beaucoup plus comme je le révèle dans mon livre « Le prêcheur du retour du Roi, Des ténèbres jaillit la Lumière »

Il est à noter que comme certains végétaux « les plantes carnivores » ont certains point communs avec l’animal, le singe » a lui aussi également certains points de ressemblance avec l’humain.

 

 

L’ H O M M E

 

 

L’homme est au sommet de la vie sur la Terre. Il possède l’intelligence, transforme, crée, développe et domine sur toutes les créatures vivant sur la planète et pourtant il a une espérance de vie seulement de 120 ans ce qui est beaucoup moins que certaines variétés de végétaux et d’animaux.

Croire que la fusion des éléments  ayant créé la terre serait à l’origine la création de l’homme est aussi ridicule que de croire qu’il serait né dans les choux.

En toute évidence, le végétal, l’animal et l’homme ne sont pas les fruits de transformations hasardeuses des forces d’énergies nucléaires, gravitationnelles et électromagnétiques, s’associant et se liant à des matières inertes.

Néanmoins tous les organismes vivants sur la Terre, sont bien évidemment issus et formés des éléments composant notre bonne Terre.

Mais ils ont en plus un élément supplémentaire  « la vie »  et celle-ci n’a pas de point commun avec les forces à l’origine de la fusion des éléments ayant engendré la création de la Terre.

 L’origine de la vie est inconnue des scientifiques, ils ont donc émis des hypothèses « abracadabrantesques »

 Dans mon livre « Le prêcheur du retour du Roi, Des ténèbres jaillit la Lumière » je prouve l’existence de Dieu et le fait que Dieu a créé l’univers et tout ce qu’il contient.

Même ci cela parait égocentrique nous sommes nous les humains la plus merveilleuse de toutes les créations que Dieu nous a permis de contempler.

Ce qui différencie essentiellement l’homme de l’animal dans la vie, c’est que l’homme se pose des questions existentielles !

« Qui suis-je, d’où vains-je et  où vais-je » 

 

Si l’homme n’avait pas été aidé par Dieu pour évoluer, il se poserait encore ces questions existentielles fondamentales.

Mais avec l’aide de Dieu l’homme a compris qu’il possède une âme éternelle et qu’après sa vie terrestre commence sa vie éternelle.

Dieu dès le commencement de l’humanité nous a expliqué par ses prophètes et par Son fils Unique Jésus-Christ, qu’un jour viendrait la fin des temps.

Les hommes seront alors jugés et à l’issue du jugement certains seront sauvés pour l’éternité. Ils accéderont au royaume des cieux.

Les autres seront condamnés. Ils seront jetés en enfer pour l’éternité.

Dans notre société dite évoluée nous comprenons qu’il existe quatre sortes d’hommes :

1°) Ceux qui comprennent qu’ils sont le fruit de la création de Dieu et suivent sa volonté.

2°) Ceux qui comprennent qu’ils sont le fruit de la création de Dieu mais ne suivent pas sa volonté.

3°) Ceux qui comprennent qu’ils sont le fruit de la création de Dieu et croient suivre sa volonté.

4°) Ceux qui rejettent Dieu « les Athées » et croient qu’ils sont les fils de l’évolution de la Terre et donc de futurs Dieu.

Notre civilisation occidentale deux fois millénaire a ses racines fondamentales encrées dans la religion chrétienne.

Hélas d’innombrables hommes et femmes, se détournent de Dieu certains en faisant ce qui est contraire à la volonté divine et d’autres en rejetant l’enseignement divin, préférant croire aux inepties de la théorie de l’évolution leur permettant de rêver qu’ils sont de futurs Dieux.

Les pires sont ceux qui croient en de faux prophètes et de faux Dieux dont les fruits des enseignements ont des résultats contraires à l’Amour de Dieu.

Dieu dans son infini Amour a donné aux hommes un bien aussi précieux, qu’inestimable, « Le libre arbitre »  ainsi chaque homme et chaque femme peut tracer et suivre le chemin qu’il a choisi.

La progressivité de la vie de chaque être humain est donc différente. Chacun  avance de façon continue, à son rythme.

Les uns avancent sur le droit et étroit chemin qui mène à Dieu.

Tous les autres empruntent des chemins d’égarement qu’ils croient conduire à Dieu mais qui en réalité conduisent à satan en enfer,

Depuis la création de l’homme par Dieu, il en est ainsi. Pendant sa vie l’homme progresse de façon continue.

Il faut comprendre que seules deux directions existent pour l’homme dans sa vie. L’une mène à Dieu et l’autre à satan.

Au jugement dernier tous les morts et tous les vivants seront jugés par Dieu.

Les uns iront au royaume des cieux et tous les autres iront en enfer.

Il n’y aura pas d’autre issue !

Chacun selon la progressivité de sa vie aura le jugement qui résultera de ses actions passées.

 

 

Ceci est le chemin du jugement dernier, chaque homme et chaque femme sera jugé à la fin de sa vie en fonction de ses choix et de ses actions passées.

Ce moment sera terrible pour tous ceux qui auront rejeté l’enseignement de Dieu et qui se seront mal conduits durant leurs vies.

Légions seront ceux au jugement dernier qui seront donné à satan car l’homme est faible et se laisse entrainer dans  des chemins d’égarements.

Dieu dans son Amour infini pour sa création « l’homme » a permis que son fils unique soit venu sur Terre offrir sa vie en sacrifice pour sauver  tous ceux qui souhaitent être sauvés du funeste destin qu’est l’enfer.

Heureusement pour nous Jésus-Christ le fils unique de Dieu a donné sa vie pour nous racheter de toutes nos fautes.

Ainsi par l’Amour de Jésus-Christ chaque homme et chaque femme pourra accéder après sa vie terrestre au royaume des cieux en  venant durant sa vie à Jésus-Christ par le baptême d’eau, en se repentant de ses mauvaises actions, en redressant sa vie et en demandant par la prière à Jésus-Christ d’être son sauveur personnel.

Il y a deux mille ans, Jésus-Christ a été crucifié.

Il a été réssucité par Dieu à l’aube du troisième jour au tombeau.

Après sa résurrection, Jésus-Christ est resté quarante jours sur Terre au milieu de ses apotres poursuivant son enseignement.

Avant de repartir au royaume des cieux il a promis d’y préparer une place pour tous ceux qui viendraient à lui par le baptême.

La cerise sur le gâteau c’est que Jésus-Christ a promis de revenir personnellement à la fin des temps pour nous prendre avec lui afin que nous soyons pour l’éternité avec lui sous sa protection et dans son Amour.

Mais à son retour Jésus-Christ jugera les nations et les hommes et beaucoup seront condamnés à l’enfer.

Jésus-Christ restera sur Terre jusqu’au jugement dernier qui interviendra mille ans plus tard.

Pendant ces mille ans Jésus-Christ régnera sur la Terre et sur tous ceux qui n’auront pas été jetés en enfer. La Terre sera purifiée de tout le mal. Et satan sera lié pour ces mille ans du règne de Jésus-Christ.

Nous sommes actuellement dans l’état de grâce de Dieu jusqu’au retour de Jésus-Christ. ce qui veut dire que nous pouvons être sauvé en venant à Jésus-Christ.

Lorsqu’il sera de retour, il sera trop tard pour bénéficier de l’état de la grâce de Dieu et seul le jugement individuel déterminera qui ira au royaume des cieux et qui ira en enfer.

Hélas pour nous, rien d’impur ne pourra entrer au royaume des cieux !

Seuls ceux qui seront baptisés et qui auront choisi Jésus-Christ comme sauveur personnel pourront espérer après le jugement dernier accéder au royaume des cieux.

Il faut comprendre qu’il y a une vérité implacable, c’est que seuls les chrétiens pourront accéder au royaume des cieux.

Tous les autres sont assurés d’aller en enfer. Cela parait terrible.

Hélas, il n’en sera pas autrement selon les écritures bibliques.

Souvenons-nous des paroles très fortes et implacables de Jésus-Christ :

« Je suis le chemin la vérité et la vie, nul ne vient au père que par moi » 

 

Pour les chrétiens, il faut savoir et comprendre que nous vivons actuellement la fin des temps qui précédent le retour de notre Seigneur Jésus-Christ.

Sans pouvoir déterminer ni le jour, ni l’heure de son retour nous savons par l’accomplissement des prophéties et des signes bibliques annonciateurs de ce retour, tant espéré depuis son départ, que c’est pour très, très bientôt.

Alors force est de constater que nous sommes la génération de l’apocalypse, celle de la fin des temps, qui verra de ses yeux le retour de Jésus-Christ, le fils unique de Dieu, qui reviendra sur Terre dans toute sa gloire.

Pour l’instant Jésus-Christ est notre sauveur mais à son retour il sera le juge suprême des nations et des hommes.

Il y aura des cris et des pleurs pour ceux qui l’ont rejeté et des larmes de bonheur et de joie pour les membres de son église.

Chacun peut constater que la vie actuelle de l’humanité est remplie de souffrances, de misères, de précarités, de ruines, de catastrophes naturelles, de violences, de menaces de guerre mondiale et de folies meurtrières.

Nous vivons la fin des temps et chaque année est donc pour l’humanité pire que la précédente et il en sera ainsi conformément aux prophéties bibliques.

Soyez-en convaincus, les souffrances dureront jusqu’au retour de notre Seigneur Jésus-Christ.

Pour nous chrétiens ces années de la fin des temps seront terribles si nous ne prions pas Dieu au quotidien afin d’être préservés de ses châtiments qui s’abattent sur la Terre.

Il nous faut être conscient que l’église fidèle de Jésus-Christ vit la persécution prophétisée pour la fin des temps qui durera jusqu’au retour de Jésus-Christ et que donc ceux qui viennent actuellement à Jésus-Christ par le baptême d’eau sont aussi méritants que les plus fervents des chrétiens de longues dates.

La moisson est proche et chaque pas que nous faisons vers Jésus-Christ nous rapproche de l’Amour de Dieu.

 

IL FAUT LE SAVOIR 

 

Un grand miracle attend tous les chrétiens fervents dans la foi.

Au retour de Jésus-Christ ils seront changés et en un instant ils auront acquis la vie éternelle sans passer par la mort.

Les autres chrétiens qui ne seront pas fervents dans la Foi mais qui seront vivants au retour de Jésus-Christ pourront  vivre sous son règne de mille ans.

Voilà ce qui va se dérouler sous les yeux de notre génération et nous constaterons alors que la progressivité de l’homme dans sa marche vers Dieu ne cessera jamais car Dieu est infini tout comme son Amour.

Pour comprendre qui persécute les chrétiens et pourquoi il en est ainsi, je vous invite à lire mon article précédent.

Lien:

L’ISLAM SERA PROCHAINEMENT DETRUITE

 

LA FRANCE 

Pour comprendre pourquoi la France souffre je vous invite à visionner attentivement cette vidéo.

En ces temps terribles je prie pour que l’Amour de Dieu nous accompagne tous mes bien aimés Frères et Soeurs en Jésus-Christ et pour que le Saint Esprit vienne sur nous tous  le 05 juin à la pentecôte.

 

Victor

 

 

 

 

 

 

Publicités

2 Réponses to “LA PROGRESSIVITE DE LA MARCHE VERS DIEU”

  1. maxime.dulas@sfr.fr Says:

    Toujours merci pour vos infos Soit bénit Shalom Maxime‌

  2. victorpicarra Says:

    Une vidéo qui me tient à coeur de mettre en ligne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :