S’ELOIGNER DE LA FRONTIERE ENTRE LE BIEN ET LE MAL POUR SE RAPPROCHER DE JESUS-CHRIST

 

pour-dieu-quelle-est-notre-frontic3a8re-entre-le-bien-et-le-mal1

 

LA VIE DANS LES VOIES DU BIEN

 

Le Bien peut représenter l’équilibre parfait d’une vie saine et prospère dans l’humilité, la paix, le respect, la compassion et l’empathie pour les autres.

 

Le Bien est aussi une notion de nos relations envers tout ce qui nous entoure.

 

Chaque homme sensé, par nature choisit de mener sa vie dans les voies du Bien car elles représentent pour lui l’espoir d’une vie saine, tranquille et paisible.

 

LA VIE AUX FRONTIERES DU MAL 

 

Le Mal est le fruit de décisions et d’actes dictés par l’égoïsme, l’égocentrisme et l’individualisme.

 

Dans une vie en société, à chaque fois qu’un homme prend une décision égoïste il fait directement voire indirectement du mal à quelqu’un.

 

Il est donc parfois compliqué de mener une vie saine et humble dans la paix, le respect, la compassion et l’empathie pour tous ceux qui nous entourent.

 

Il faut nous rendre à l’évidence et admettre que dans la vie en société, chaque décision que nous prenons a des conséquences et des effets qui sont parfois néfastes pour les autres.

 

Force est donc de constater que de vouloir vivre pleinement dans le respect des voies du Bien au sein d’une société tient parfois du parcours du combattant.

Tout serait simple si le mal n’existait pas !

 

Oui, mais voilà le Bien et le Mal sont intimement liés. Ce sont les deux faces de la vie de l’homme.

 

Le Mal est bien souvent engendré par l’homme qui cherche à vivre dans les voies du Bien mais qui oublie l’humilité et cherche à obtenir le maximum de la société.

 

Pour vivre dans les voies du Bien au sein d’une société nous devons impérativement avoir le sens des responsabilités et agir toujours avec le souci de savoir si nos actions ou nos décisions ne vont pas engendrer du mal pour quelqu’un.

 

Il faut absolument pour vivre en paix dans les voies du Bien adopter des valeurs qui nous conduisent à nous approcher d’une vie saine, humble et respectueuse des autres envers qui nous devons toujours faire preuve d’empathie.

 

Tout se complique, lorsque nous sommes la victime du mal occasionné volontairement ou involontairement par quelqu’un.

 

Un sentiment d’injustice nous envahi alors et nous entraine dans une volonté forte de récupération de notre préjudice.

 

Et là, beaucoup oublient en un instant les biens faits d’une vie simple menée en paix dans les voies du Bien.

 

Certains arrivent parfois par l’effort voire la force à obtenir réparation du préjudice subi.

 

Ils arrivent ensuite aussi parfois à reprendre le chemin paisible de leur vie.

 

Mais hélas beaucoup changent irrémédiablement et rendent le Mal pour le Mal en y ajoutant même des intérêts.

Ainsi nait la violence !

 

La violence, qu’elle soit physique, mimique, orale ou autre a pour but d’obtenir par la force, la contrainte, la ruse ou toute autre forme de mal tout ce qui ne peut s’obtenir par les voies du Bien.

 

La violence est aussi et il faut le noter une forme de protection contre le mal occasionné par les autres.

 

En étant violents certains hommes ont le sentiment de se protéger contre un mal qu’ils ne savent ou ne peuvent pas combattre.

C’est alors l’escalade de la violence !

 

Ainsi tous les hommes ayant décidé de vivre en paix, sont souvent amenés malgré eux dans leur vie quotidienne à faire intentionnellement ou pas du mal aux autres !

 

Bien que le Mal occasionné, ne soit pas toujours intentionnel, celui qui le subi a toujours un sentiment d’injustice et un besoin de réparation.

 

La confrontation entre les individus est donc une réalité engendrée en règle générale par un déséquilibre ou un incident dans les valeurs de vie des voies du Bien.

 

Un simple incident peut avoir des conséquences terribles entre des hommes qui ont pourtant choisi de vivre dans l’harmonie et la paix des voies du Bien.

LA VIE DANS LES VOIES DU MAL

 

Certains individus ont eux choisi de mener une vie sans scrupule dans les voies du Mal en abusant des faiblesses des autres ou en leurs prenant par la force, la ruse et la contrainte tout ce qu’ils ont besoin ou ont envie.

 

En se servant de la force, la ruse et les manipulations, ils engendrent la peur et la terreur pour asservir les autres. 

Pour ces êtres le mal est une de façon de vivre.

 

Nous côtoyons tous dans nos vies des êtres ayant fait du Mal leur normalité.

 

Bien sûr, il y a plusieurs degrés dans les échelles des valeurs du Mal, tous les êtres qui font du mal et vivent délibérément dans les voies du Mal, ne sont pas tous des terroristes !

 

Mais tous ceux qui font du Mal une façon de vivre, vivent dans les voies du Mal.

 

Il est à noter que les dangers de vie à la frontière entre le Bien et le Mal ne concernent que ceux qui vivent dans les voies du bien mais qui font occasionnellement du mal aux autres.

 

Si nous ne prenons en compte que les valeurs dites universelles de l’homme «  Le Bien et le Mal » que tous les humanistes aiment à mettre en avant à chaque fois qu’ils en ont l’opportunité, nous pouvons dire que tous ceux qui vivent dans les voies du Bien mais qui commettent quelques actes aux conséquences fâcheuses pour les autres sont néanmoins tout de même considérés comme des êtres bons appartenant aux voies du Bien.

Les Voies du Bien et du Mal pour les Chrétiens.

 

Pour nous chrétiens les choses sont bien différentes.

 

Vivre dignement dans les voies du Bien est un effort d’humilité que chacun doit s’efforcer de faire au quotidien afin de ne pas nuire aux autres.

 

Il nous faut comprendre que nous chrétiens, nous vivons tous aux frontières entre le bien et le Mal.

Nous sommes tous pécheurs et devons l’admettre.

 

En cherchant à vivre dans les voies du Bien nous commettons parfois des actes aux conséquences pouvant être graves pour les autres.

 

Ce n’est que lorsque nous prenons conscience que nous vivons aux frontières entre le Bien et le Mal que nous pouvons comprendre nos faiblesses et nous éloigner du Mal en cherchant à faire du Bien aux autres.

 

Chercher à faire du Bien aux autres c’est s’éloigner de la frontière du Mal et vivre sainement dans les voies du Bien.

 

L’Humilité et l’empathie sont les moyens les plus efficaces pour rester dans les voies du Bien et s’éloigner de la frontière du Mal.

 

Chacun de nous doit s’efforcer de donner le meilleur de lui même en toutes circonstances.

 

Il ne faut en aucun cas chercher à faire comme les autres car l’homme n’est pas un singe !

 

Le singe imite le comportement de l’homme mais l’homme accompli la volonté de Dieu !

 

Chaque homme est différent et a des capacités différentes.

 

Certains sont très intelligents d’autres sont simples d’esprits, mais tous ont en eux la capacité de s’améliorer. Chacun en fonction de ses possibilités.

 

Bien sûr Dieu demandera plus a ceux qui ont l’intelligence qu’a ceux qui sont simples d’esprit.

 

Pour comprendre pourquoi Dieu accorde plus d’intelligence, d’instruction, de compréhension et de facilités aux uns plutôt qu’aux autres, il faut regarder tout ce qui nous entoure.

 

L’évidence est là sous nos yeux, elle nous émerveille au quotidien et nous ne la voyons pas « La Nature ».

 

Nous contemplons chaque jour le monde végétal qui est si important et si divers.

 

Innombrables sont les variétés d’arbres, d’arbustes, de plantes et d’herbes.

Certaines variétés sont agréables à l’odeur, douces au toucher, bonnes et utiles pour l’homme, d’autres sont a contraire sauvages, urticantes et poisons pour l’homme

 

Innombrables sont les fleurs dans leurs diversités et leurs parfums.

Certaines fleurs ont des odeurs enivrantes alors que d’autres ont des odeurs nauséabondes

 

Mais c’est toute cette diversité qui fait la force et la beauté du monde végétal.

 

Dieu aurait pu se contenter de créer une seule plante, une seule variété de fleur et de senteur !

 

Dans quel cas nous n’aurions pas connu et apprécié la beauté  !

Car la beauté est dans la diversité.

 

Ainsi en est-il pour l’homme, Dieu a créé des multitudes d’hommes et chaque homme est différent.

 

Il y a des grands, des petits, des nains, des gros, des maigres, des noirs, des blancs, des beaux, des laids, des forts, des faibles, des intelligents et des simples d’esprit et même des handicapés.

 

C’est toute cette diversité qui fait la force et la beauté de l’humanité.

La beauté est dans les yeux de celui qui regarde !

 

Nous devons tous faire de notre mieux dans nos vies pour vivre dans l’humilité et l’empathie car c’est ainsi différents les uns des autres que Dieu nous a créé.

 

Nous devons donc rester simples dans nos vies car c’est dans la simplicité que s’apprécie la beauté.

 

En cherchant à vivre simplement, dans l’humilité et l’empathie, nous vivrons dans les voies du Bien et nous nous maintiendrons éloignés de la frontière.

 

Tous ceux qui vivront dans les voies du bien éloignés de la frontière du Mal seront sauvés au retour de Jésus-Christ.

 

Ce retour est peut-être bien pour cette année 2015 entre le 14 et le 15 septembre !

Voir ICI

 

Alors cela vaut la peine de faire un petit effort pour s’éloigner de la frontière !

 

Tous ceux qui vivront dans les voies du Bien à la frontière du Mal ou dans les voies du Mal ont du souci à se faire avant le retour de notre Seigneur Jésus-Christ, lors du jour de la colère de Dieu !

 

Néanmoins Jésus-Christ par Amour pour l’Homme sauvera avant son retour par le baptême tous ceux qui viennent à lui avec sincérité, humilité, repentance et qui décident de redresser leurs vies.

 

Le temps est proche du retour en gloire de notre Seigneur Jésus-Christ et pourtant nous sommes encore très nombreux à avoir des difficultés à nous éloigner de la Frontière du Mal.

 

Prions Dieu encore et encore afin qu’il nous donne la force de nous éloigner de la frontière qui nous entraine inévitablement dans les voies du Mal.

Nous vivons les temps des grandes tribulations.

 

Les tentations sont énormes dans ces temps particuliers, difficiles et compliqués de la fin des temps.

 

Le piège est de nous accommoder comme les humanistes d’une vie de compromis à la frontière du Mal.

 

Fortes sont les tentations pour nous protéger de nous  renfermer sur nous-même en véritables égoïstes, individualistes et égocentriques pour ne pas voir la misère, les maladies, les guerres, les catastrophes hors normes, les violences et les actes de terrorismes qui frappent avec puissance une grande partie de l’humanité.

 

Prions Dieu intensément mes bien aimés Frères et Soeurs en Jésus-Christ pour tous nos Frères et Sœurs qui sont confrontés à tous ces malheurs.

 

Prions également mes bien aimés Frères et Soeurs en Jésus-Christ pour remercier Dieu de nous aider dans nos quotidiens, de nous délivrer du mal, de la tentation et de nous épargner tous ces drames et calamités qui frappent le monde et l’humanité.

 

Prions également mes bien aimés Frères et Soeurs en Jésus-Christ pour que Dieu nous préserve du jour de sa colère qui arrive et dont l’on constate chaque jour les prémices .

 

Je prie Dieu que son Esprit Saint vienne sur chacun de nous mes bien aimés Frères et Sœurs en Jésus-Christ dans cette dernière étape de la fin des temps, car les ténèbres sont si épais que seul, à la lumière de la flamme de notre Foi, l’Esprit Saint de Dieu peut nous guider et nous sauver.

 

Souvenez-vous des paroles de Jésus-Christ aux apôtres lorsque ceux-ci l’ont questionné sur son retour à la fin des temps.

 

Matthieu chapitre 24 versets de 33 à 44

Lien : La Fin des temps

 

De même, quand vous verrez toutes ces choses, sachez que le Fils de l’homme est proche, à la porte.

Je vous le dis en vérité, cette génération ne passera point, que tout cela n’arrive.

Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point.

Pour ce qui est du jour et de l’heure, personne ne le sait, ni les anges des cieux, ni le Fils, mais le Père seul.

Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l’avènement du Fils de l’homme.

Car, dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche ;

et ils ne se doutèrent de rien, jusqu’à ce que le déluge vînt et les emportât tous : il en sera de même à l’avènement du Fils de l’homme.

Alors, de deux hommes qui seront dans un champ, l’un sera pris et l’autre laissé ;

de deux femmes qui moudront à la meule, l’une sera prise et l’autre laissée.

Veillez donc, puisque vous ne savez pas quel jour votre Seigneur viendra

Sachez-le bien, si le maître de la maison savait à quelle veille de la nuit le voleur doit venir, il veillerait et ne laisserait pas percer sa maison.

C’est pourquoi, vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous n’y penserez pas.

 

Il est à noter que toutes ces choses dont parle Jésus-Christ sont les signes et prophéties annonçant son retour et que c’est le 14 mai 1948 qu’elles ont commencé avec la création de l’état d’Israël.

 

Depuis cette date force est de constater que tous les signes et prophéties s’accomplissent en cascades de plus en plus fortement.

 

Je vous invite à suivre très attentivement l’actualité mondiale pour constater l’ampleur des forces sataniques qui sont déchainées.

 

Les apôtres de Satan « les islamistes » font couler à grands flots le sang des saints !

 

Que Dieu Vous garde et vous préserve du jour de sa colère.

 

Je vous invite à lire ou relire tous mes articles par ce lien :

 

http://wordpress.com/read/blog/id/10443259/

 

Paix, Amour et joies dans les coeurs et dans les foyers en l’attente de l’enlèvement de l’église pour les uns et pour les autres du retour sur le mont des oliviers de notre Seigneur et Roi, Jésus-Christ, le fils unique de Dieu pour son règne de mille ans jusqu’au Jugement dernier.

 

Le jour du retour de notre Seigneur Jésus-Christ est sans l’ombre d’un soupçon de doute très proche et je tiens avant ce retour à vous remercier tous mes bien aimés lecteurs pour l’attention de plus en plus importante que vous portez à ce blog.

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire mes articles et je vous remercie chaleureusement du fond du coeur. 

Un grand Merci à tous et que Dieu veille sur chacun de vous et sur vos Familles.

Victor.

Étiquettes :

Une Réponse to “S’ELOIGNER DE LA FRONTIERE ENTRE LE BIEN ET LE MAL POUR SE RAPPROCHER DE JESUS-CHRIST”

  1. victorpicarra Says:

    Je viens de trouver sur le Net cette vidéo qui illustre bien mon article.

    Je la propose donc en commentaire.

    Une Vidéo de Gilles AGAR, qui s’inspire du philosophe René GIRARD

    Victor

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :